05 septembre 2017

Pour cette rentrée Bruno le Maire a choisi une stratégie offensive. Depuis une semaine, le ministre de l'Économie est sur tous les fronts pour défendre le programme économique du gouvernement...et se présenter, au passage, comme le défenseur du pouvoir d'achat des Français. Après avoir une nouvelle fois sur la baisse des cotisations... le locataire de Bercy a annoncé ce lundi sur RTL que la fiscalité de l'épargne salariale ne serait pas modifiée.

«Nous ne toucherons pas à la fiscalité de l'épargne salariale», a déclaré ce lundi Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie. «Cette épargne salariale, aujourd'hui, elle n'est pas fiscalisée au titre de l'impôt sur le revenu, nous ne toucherons pas à cela», a-t-il poursuivi. L'épargne salariale recouvre un ensemble de dispositifs (plan d'épargne entreprise, actionnariat des salariés, stock-options, etc...) dont l'objectif est d'associer les salariés aux résultats de leur entreprise. À l'heure actuelle, celle-ci est soumise aux prélèvements sociaux, mais pas à l'impôt sur le revenu....

Lire l'article (source : Le Figaro.fr publié le 28 août 2017)

Agenda

Assemblée Générale le 13 juin 2017 de 14:30 à 16:30
Conseil d'Administration le 14 novembre 2017 de 17:30 à 19:30

Fondact publie ses propositions destinées aux équipes de campagne à l’élection présidentielle et au prochain Président de la République.

Elles s’articulent autour de trois thèmes :

  • Élargir le champ des bénéficiaires aux plus petites entreprises, en particulier celles employant moins de 10 salariés, ainsi qu’aux salariés du secteur public,
  • Simplifier les outils tels que la formule de participation, harmoniser es plafonds, passeporter les FCPE,
  • Adapter la fiscalité en supprimant le forfait social, en rétablissant le régime fiscal et social des attributions gratuites d’actions, en encourageant la transmission ou la reprise des entreprises par leurs salariés.

Les propositions de Fondact